Bûche de Noël aux pommes, sirop d’érable et cidre

Pour le repas de Noël, on pense évidemment à la traditionnelle bûche de Noël. Mais bien souvent les recettes sont à base de génoise roulée et crème au beurre, ce qui est, avons-le, un peu lourd. J’avais pour ma part l’habitude de faire une bûche roulée crème de marron/crème au beurre chocolat. Très bonne, certes, mais trèèèèès lourde ! Une boîte de sirop d’érable rapportée lors de mon dernier voyage de 2013 me donna l’idée d’adapter la bûche Tatin trouvée sur VG-zone. Ce fût aussi l’occasion pour moi de revisiter les décos un eu “enfantines” à base de figurines en plastique et meringue en utilisant pour la première fois de la pâte à sucre. Voici donc une bûche originale, facile à faire mais nécessitant un peu de temps et de patience. Elle peut sans problème être prépare à l’avance (veille ou avant-veille) et se conserver au frigo.

Pour 2 bûches, chacune servant +/- 10 personnes Temps de préparation total : +/- 50 minutes Temps de pause de la bûche finie : 1 nuit

Les étapes

1. Préparation de la génoise

2. Cuisson des pommes

3. Préparation de la crème au sirop d’érable

Pour la génoise

  • 160 gr de farine complète
  • 1 pointe de couteau de colorant alimentaire en poudre (je conseille couleur rouge groseille ou coquelicot)
  • 50 gr de sucre de canne
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 5 gr de levure chimique
  • 2 grosses pincées de bicarbonate de soude
  • 2 pincées de sel
  • 30 g de beurre
  • 15 cl de lait
  • 8 cl d’eau
  • 8 ml de jus de citron

Préchauffer le four à 180° Faire fondre le beurre avec le lait. Verser dans un récipient, ajouter l’eau et le jus de citron, réserver. Mélanger les ingrédients secs dans un grand récipient. Combiner les deux préparations et mélanger énergiquement. Mixer à l’aide d’un mixeur plongeant pour avoir une pâte lisse, sans grumeaux. Dans une plaque anti-adhésive (minimum 35 cm/25cm), chemiser avec du papier sulfurisé en épousant bien les formes du moule. Couler la pâte à génoise et cuire durant 25 minutes. (Ne pas ouvrir le four durant ce temps). Dès que la cuisson est terminée, démouler et laisser refroidir en couvrant avec un torchon humide. Note : Vous pouvez réaliser cette génoise 2 jours avant, sans qu’elle ne perde en qualité.

Pour les pommes caramélisées

  • 4 pommes (je conseille golden ou reinette)
  • 50 gr de beurre
  • 30 gr de sucre de canne en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 pincées de cannelle en poudre
  • 15 ml de jus de citron
  • 1 dl de sirop d’érable

Peler et épépiner les pommes et ensuite les couper en 4. Dans une poêle, à feu moyen, faire fondre le beurre avec le sucre, le jus de citron, la cannelle et le sucre vanillé et, dès que le sucre commence à dorer et former un caramel liquide, ajouter les pommes et le sirop d’érable, bien mélanger et couvrir. De temps en temps, retourner les pommes et laisser cuire jusqu’à ce qu’elles soient tendres et bien gorgées de caramel. Note : La cuisson dure entre 10 et 15 minutes. Garder les pommes sur une assiette (préalablement protégée avec du papier sulfurisé) et les laisser refroidir. Réserver.

Pour la crème au sirop d’érable

  • 125 gr de mascarpone
  • 175 g de fromage blanc 0%
  • 90 gr de beurre
  • 12 cl de cidre
  • 1 cuillères à soupe de mélasse ou de vergeoise
  • 6 feuilles de gélatine
  • 25 cl de sirop d’érable
  • 5 cl de lait

Dans un grand récipient, mélanger le mascarpone et le fromage blanc et mixer à l’aide d’un mixeur plongeant. Ajouter le beurre travaillé en pommade et re-mixer. Verser le tout dans un Blender, ajouter les 12 cl de cidre, la mélasse et mixer longuement afin d’obtenir une consistance épaisse. Réserver. Faire tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide. Dans une petite casserole, verser le lait et le sirop d’érable. Sortir du feu. Ajouter la gélatine. Bien mélanger. Verser ce mélange dans le Blender et mixer jusqu’à ce que la préparation soit toute lisse et onctueuse. Verser le tout dans deux moules à bûche ou à cake.

Montage

Lorsque la crème au sirop d’érable aura été coulée dans les moules, mettre quelques minutes (+/-5) au frigo pour que la crème se solidifie un peu. Ensuite, sur toute la longueur, poser les pommes caramélisées, côte à côte en faisant une légère pression pour qu’elles s’enfoncent dans la crème (attention à ne pas les enfoncer entièrement). Rajouter un peu de crème pour couvrir. Ensuite, couper des bandes de génoise de la largeur du moule et les poser en pressant légèrement pour que la génoise soit au ras du moule. Note 1 : Il se peut que la crème déborde, pas de panique, c’est normal. Lisser le tout avec une spatule et laisser raffermir le tout avant de garder au frais jusqu’au moment du démoulage. Note 2 : La bûche se conserve très bien, vous pouvez donc réaliser la recette quelques jours avant sans problème.

Démoulage

Le lendemain, démouler délicatement les bûches en passant un couteau entre le moule et l’appareil.

Décoration

Laissez jouer votre imagination… Pour la part j’ai opté pour une option assez moderne et “design” en couvrant la bûche d’une fine épaisseur (1mm) de pâte à sucre blanche. J’ai ensuite écrit au pinceau, en utilisant du colorant alimentaire argenté, “Joyeux Noël”. J’ai fini par quelques perles de sucre argentées. Verdict : très joli mais nous n’avons pas aimé le goût de la pâte à sucre… trop sucré ! Nous l’avons donc enlevé lorsque nous avons mangé la bûche. Vous pouvez vous cantonner à un peu de sucre glace et des figurines de Noël en plastique ou être plus créatifs avec des macarons, des chocolats de Noël, des chips de pomme, des motifs en caramel, etc.

Répondre / Reply