Vin

Vin et climat (3/3)

rosée du matin dans les vignes

Cet article est le dernier d’une série de trois où j’essaye de faire une synthèse sur l’enjeu du changement climatique pour la filière vitivinicole et ses conséquences pour le consommateur citoyen :

  1. Dans quelle mesure le secteur des vins et spiritueux contribue-t-il au changement climatique ?
  2. Comment réduire ces émissions (réduction)?
  3. AUJOURD’HUI : Quels seront les effets à moyen et long terme pour le secteur (adaptation)?

3. Quels seront les effet à long terme du changement climatique sur la production de vin ?

Le changement climatique risque de modifier les zones de culture de la vigne. La répartition géographique traditionelle entre 30 et 50 degrés de latitude risque d’évoluer sensiblement. Certaines zones dont le climat est actuellement trop froid pour la vigne, comme le Nord de l’Angleterre, pourraient commencer à cultiver la vigne dans quelques décennies.


world wine producing areas
Répartition des zones de production de vin dans le monde, état actuel et évolution potentielle.

En outre, le changement climatique risque d’affecter les cépages implantés et les styles de vins produits, en raison de l’allongement de la période de développement végétatif, de l’accroissement de l’activité photosynthétique, du changement de la pression parasitaire et du stress hydrique. On peut par exemple s’attendre à ce que le sud de l’Angleterre, qui ne cultive pour le moment que des cépages adaptés à un climat relativement froid, comme le Riesling et le Pinot Noir, puisse dans quelques décennies cultiver des cépages tels que le cabernet sauvignon et le merlot. On peut aussi s’attendre à une baisse de la qualité des vins produits dans les zones chaudes. Atteindre de bons niveaux d’acidité et une parfait maturité phénolique risque de s’avérer de plus en plus difficile dans des régions telles que le Languedoc en France et La Mancha en Espagne.

Enfin, Last but not least, le changement climatique modifiera probablement les pratiques en matière de viticulture et de vinification. A Beaune (Bourgogne), la date moyenne des vendanges est actuellement 13 jours avant ce qu’elle était dans les années 70. Sélectionner et implanter des cépages adaptés aux nouvelles conditions climatiques prendra du temps, par conséquent nous pouvons craindre, dans un premier temps, le recours à des moyens artificiels pour contre-balancer les défauts du vin produit : acidification, réduction du niveau d’alcool par osmose inverse, etc.


date_vendanges_rechauffement_climatique
Evolution des dates de vendanges au cours des dernières décennies à Beaune (Bourgogne).

Je recommande aussi - I also recommend

Répondre / Reply