massaya vineyards in the Lebanon

Massaya, vin du Levant

Au Liban, le coucher de soleil a une couleur unique. Ils l’appellent “Massaya”. Sami et Ramzi Ghosn ont choisi ce nom pour leur domaine viticole dans la vallée de la Bekaa.

Vallée de la Bekaa au Liban

Au mois de Mai cette année j’ai eu la chance d’aller visiter les vignobles Massaya au Liban. Le Liban est l’un des plus vieux pays viticoles au monde.C’est ici, dans la fertile vallée de la Bekaa, que fût construit le temple de Bacchus 150 ans av. JC. Cela fait du Liban une catégorie à part dans l’univers des vins : ni le vieux monde, ni le nouveau monde, mais l’ancien monde.

Le temple de Bacchus au Liban

C’est dans ce contexte que la fantastique épopée de Massaya est née. Après la guerre, au début des années quatre-vingt dix, les frères Sami et Ramzi Ghosn décidèrent de revenir au pays et de travailler les vignes de leurs parents. Ces derniers fabriquaient le traditionnel Arak, un alcool aromatisé à l’anis, à partir du cépage traditionnel obeidi. Sami et Ramzi avaient la volonté, l’ambition, mais il ne savaient pas comment faire du vin de qualité à même de conquérir les marchés internationaux. C’est alors qu’ils eurent l’excellente idée de traverser la Méditerranée pour aller rencontrer l’un des meilleurs vignerons de Châteauneuf du Pape : Daniel Brunier du Domaine du Vieux Télégraphe. Dominique Hébrard (ex Château Cheval Blanc) s’impliqua aussi. Tous les ingrédients du succès étaient alors réunis.

Massaya Vineyards and the Bekaa Valley

Ensemble ils construisirent une cave moderne et plantèrent des cépages du Rhône et de Bordeaux. Ils sélectionnèrent les meilleurs parcelles au nord de la vallée de la Bekaa. Avec une altitude de 900 mètres, les vignes bénéficient des fraîcheurs nocturnes et de longues journées ensoleillées. Au printemps, la fonte des neiges apporte de l’eau en quantité suffisante pour les vignes, ce qui permet de ne pas irriguer. Les vignes sont très saines. Les raisins gardent une belle acidité lorsqu’ils arrivent à maturité sans souffrir de la sécheresse.

Aujourd’hui les vins de Samiet Ramzi sont exportés dans de nombreux pays, avec comme premiers marchés l’Angleterre et les Etats-Unis. Ce sont des vins à l’image de leur pays : à la fois authentiques et modernes. Les frères Goshn font tropis cuvées : Massaya “Classic” (10-15 $, Cabernet-Sauvignon, Cinsault, Syrah), Massaya “Silver” (15-20 $, Cinsault, Grenache, Cabernet-Sauvignon et Mourvèdre) et Massaya “Gold” (35-40 $, Cabernet-Sauvignon, Mourvèdre, Syrah). Ils produisent aussi un blanc et un rosé.

Balbek et le temple de Bacchus

La cuisine libanaise

Des ingrédients frais, beaucoup de légumes crus et de qualité, j’adore !

Je recommande aussi - I also recommend

Une réflexion au sujet de « Massaya, vin du Levant »

Répondre / Reply