La croustade aux pommes du Gers

J’ai découvert la croustade aux pommes du Gers très récemment lors d’un week-end chez nos amis des Armagnacs Delord, une très belle maison familiale reprise par les deux fils Jérôme et Sylvain il y a une quinzaine d’années.
La recette de la croustade aux pommes connaît de nombreuses variantes et Mercotte s’est attirée les foudres de la blogosphère en en réalisant une version roulée en escargot, qui n’est apparemment pas la vraie version de LA croustade du Gers…. Donc je me suis lancée, en m’inspirant de la recette de Mercotte pour les ingrédients, mais en restant pour le montage dans ce que j’avais goûté dans le Gers. C’est une recette longue à réaliser car elle se compose de feuilles de pâte très fine, mais vous pouvez remplacer ces dernières par de la pâte filo. Vous trouverez donc ci-dessous la version “tradi”, où vous faites tout, et la version “express/moderne” avec des feuilles de pâte à filo achetées dans le commerce. A vous de choisir !

Durée : 2 heures – Pour 6 à 8 personnes – A commencer LA VEILLE.

Les pommes marinées à l’Armagnac

  • 3 pommes golden (ou autre variété de pomme bien sucrée)
  • 140 ml d’armagnac

Laver les pommes, enlever le trognon et couper en tranches de 5 à 6 mm d’épaisseur. Ajouter l’armagnac et laisser mariner toute une nuit, en remuant de temps en temps pour bien imprégner toutes les pommes.

Pour la version “tradi” : la pâte fine croustillante

La principale difficulté de la recette est ici. Il vous faut réaliser une pâte très élastique que vosu allez étirer très finement jusqu’à voir au travers, un peu comme pour la réalisation des oreillettes de ma mamie. Vos meilleurs alliés seront une grande table et une bonne toile cirée.

Pour un moule à manqué de 24 cm :

  • 1 œuf
  • 500 g de farine
  • 250 ml d’eau tiède
  • 1 pincée de sel
  • 1 filet d’huile de tournesol

Vous pouvez réaliser cette pâte à la main, dans votre robot pâtissier, votre thermomix ou votre machine à pain. Personnellement j’ai opté pour la machine à pain, d’une part car cela m’épargne de travailler la pâte à la main (elle doit être travaillée longuement pour gagner en élasticité) et d’autre part car la machine à pain garde la pâte au chaud (comme pour les oreillettes, cette pâte doit rester au chaud jusqu’à ce qu’on l’étale).

Mélanger l’œuf, l’eau et la pincée de sel. Ajouter petit à petit la farine en pluie et pétrir, puis ajouter une cuillère à soupe d’huile.  Bien travailler la pâte longuement (merci le robot !). Votre pâte doit devenir très douce, élastique et agréable au toucher. La glisser  dans un sachet plastique (idéalement un sachet congélation zippé), ajouter un filet d’huile d’olive et en recouvrir la pâte. Cela va éviter qu’elle ne dessèche et ne durcisse.  Fermer le sachet en entreposer dans une assiette creuse recouverte d’un linge propre dans un endroit assez chaud jusqu’au lendemain (au bord du chauffage ou de la cheminée).

Le lendemain sortir votre pâte du sachet plastique. Fariner un tout petit peu votre toile cirée (juste à peine car vous allez avoir besoin d’adhérence par la suite). Taper votre pâte vivement au rouleau à pâtisserie pour la détendre et commencer à l’étaler au rouleau. Lorsqu’elle commence à devenir très fine, poursuivez à la main en étirant progressivement sur toute la nappe. Vous devriez couvrir toute votre table et voir au travers. Laissez sécher la pâte étirée quelques heures, jusqu’à ce qu’elle devienne semi solide. A défaut, si vous manquez de temps, vous pouvez faire un séchage express au sèche cheveux…

Montage de la croustade aux pommes et cuisson

  • Quelques cuillères à soupe d’Armagnac
  • 100 g de beurre fondu
  • 4 sachets (40-50 g) de sucre vanillé

Mélanger un sachet de sucre vanillé aux pommes macérées.

Humecter la pâte à croustade au pinceau avec le beurre fondu, poudrer légèrement de sucre vanillé (3 sachets) et arroser de quelques giclées d’armagnac. Bien beurrer aussi votre moule à manqué. Couper dans la pâte des disques de diamètre un peu plus larges que votre moule à manqué.

Déposer 7 ou 8 cercles de pâte dans le fond du moule. Répartir les pommes puis couvrir de 3 ou 4 autres cercles et chutes. Finir en froissant 4 ou 5 feuilles sur le dessus pour donner du volume et du croustillant.

Pour la version “express/moderne” à la pâte filo

  • Un paquet de 10 à 12 feuilles de pâte filo
  • 100 g de beurre fondu
  • 4 sachets (40-50 g) de sucre vanillé

La démarche est la même que précédemment. Il vous suffit de bien beurrer votre moule à manqué, et d’y mettre 7 feuilles de pâte filo bien beurrées et saupoudrées de sucre qui se chevauchent.  Répartir les pommes auxquelles vous aurez préalablement mélangé un sachet de sucre vanillé. Recouvrir le tout de 3 autres feuilles de pâte filo et froisser les 2 dernières et les poser sur le dessus pour donner du volume et du croustillant.

Cuisson

recette-croustade-pommes-gers-armagnac (14 sur 23) (Large)

Enfourner dans le four préchauffé à 160°C pendant 10 minutes, puis poursuivre la cuisson pendant 20 minutes en mettant votre croustade en bas du four, pour bien cuire le dessous.

Servir chaud, avec un verre d’armagnac bien sûr ! Pour nous un délicieux Armagnac Delord 25 ans d’âge !

Répondre / Reply