Les 4 règles d’or des accords mets et vins

Voici les 4 règles d’or des accords mets et vins. C’est une approche assez simplificatrice mais qui permet d’éviter les impairs et qui fonctionne dans la plupart des cas.

Couleur

Accorder couleur du plat et la couleur du vin fonctionne dans 50% des cas. Par exemple un met foncé, tel qu’une daube, s’accordera à merveille avec un vin rouge très coloré tel qu’un Gigondas. Autre exemple : une blanquette de veau, de couleur claire, s’accordera avec un vin blanc puissant de type Meursault.

Région

Cela est bien connu, les mets spécialités locales s’accordent en général à merveille avec les vins locaux. Prenons pour exemple un crottin de Chavignol (fromage de chèvre de Loire), qui sera en parfait accord sur un Sancerre. Autre grand classique : Choucroute et riesling d’Alsace.
Les accords régionaux fonctionnent dans 80% des cas.

Puissance

Les deux dernières règles s’adressent aux dégustateurs plus avertis, mais permettent d’explorer des accords plus originaux.
Un met puissant s’accordera bien sur un vin puissant. Par exemple un plat très épicé de type curry s’accordera sur un vin épicé de la vallée du Rhône.

Finesse

Entendons par “finesse” la délicatesse d’un plat. Aux mets et ingrédients délicats on privilégiera des vins délicats. Par exemple la truffe, met noble, appellera un rouge de Bourgogne raffiné.
4 regles or accords mets vins 4 golden rules food wine matching

Répondre / Reply